Chez Le Carolo Geek la musique est une affaire prise au sérieux. C’est pourquoi certains ont pu remarquer le nombre toujours croissant d’enceintes et autres accessoires acoustiques testés sur le site. Récemment j’ai eu l’occasion de me procurer une petite nouvelle grâce à MobileFun. Il s’agit de la Jabra Solemate.

En me renseignant sur la marque Jabra j’ai pu remarquer que parmi leur diversité de produits sonores, ils se démarquent par une petite gamme spécialisée dans le sport. Petite est le mot adéquat puisqu’en effet, cette gamme ne se compose que d’écouteurs résistants à l’eau, la sueur etc… Les avis sur internet sont globalement positifs. C’est pourquoi la promesse de Jabra quant à la résistance aux éclaboussures d’eau, aux projections de sables ainsi qu’aux chocs de cette petite enceinte portable m’a quelque peu « émoustillé ».

La Jabra Solemate tient-elle ses promesses ? Vaut-elle les plus de 80 euros auxquelles elle était initialement affichée ou plutôt les 35 qui vous sont demandés aujourd’hui ?

Impressions extérieures

La chose sur laquelle je pense tout le monde peut s’entendre c’est sur la qualité esthétique de cette mini enceinte. Sans même la toucher il est consensuellement admis qu’elle est jolie, elle donne même envie d’être touchée grâce au genre de caoutchouc qui l’entoure.

Une fois en main personne n’est déçu, l’enceinte semble solide avec ses haut-parleurs en métal, le caoutchouc est agréable.

L’installation

Je ne sais pas si un point sur l’installation est très perspicace étant donné qu’elle s’aligne sur tous les autres produits du marché à ce niveau. Il n’y a que très peu de boutons, une fois allumée et que vous aurez entendu le petit son de démarrage semblable à celui d’un ampli de guitare à lampes, il suffira de la connecter en bluetooth. Ou plus simple, un petit câble jack de moins de 30cm est accroché sous l’enceinte et n’attend qu’à être utilisé !

Mais puisque je parle des boutons, j’en profite pour évoquer l’avantage offert par le bouton central permettant de switcher entre le mode musique et le mode téléphone puisque la Jabra Solemate permet aussi de téléphoner. J’en profite également pour évoquer le petit inconvénient des boutons de volumes qui permettent aussi de changer de musique. L’appui long est donc de mise pour augmenter le volume, et lorsque l’enceinte est au plus bas, cette opération se révèle plutôt longue, et accompagnée pour la fin d’un gros BIP qui vous informe que vous êtes au son maximal. Cela n’a l’air de rien comme ça, mais lorsque vous écoutez votre morceau préféré, que vous vient l’envie d’augmenter le volume et que vous n’entendez plus que le gros BIP pour vous dire que vous êtes déjà à fond, c’est un peu frustrant. Enfin, la solution est de faire comme moi, laisser l’enceinte toujours à fond et de moduler sur son smartphone.

Le son

On passe enfin à quelque chose d’ultra important. Hélas je ne suis pas équipé pour vous faire des tests très poussés en vous proposant un spectre sonore ou des choses comme cela, l’avis se base donc sur mon expérience 🙂

Comme je le disais précédemment, l’allumage est accompagné d’un son imitant celui d’un amplificateur de guitare. Ce son à lui seul nous informe déjà de la qualité sonore de la petite bête. En effet c’est puissant et clair. Si vous possédez des bons fichiers audio de bonne qualité vous ressentirez donc la différence avec un petit mp3 bien compressé.

Les basses sont donc plutôt cools, c’est clair, j’ai pu écouter et apprécier à la fois des solo de guitare et des sons de grosse caisse ou de percu bien basses. L’avantage de cette petite enceinte est qu’elle est plutôt bien équilibrée à mon sens. On entend à la fois le bassiste et le guitariste par exemple.

Le bémol dans tout cela, réside encore dans le volume. Ici ce ne sont plus les boutons mais la puissance du volume. Certes l’enceinte ne sature JAMAIS, et cela est un GROS point fort, mais cela a sans doute été troqué contre la puissance sonore. Seul à écouter son enceinte, la puissance max convient parfaitement, à deux également, à trois c’est super aussi, à quatre cela se complique un peu, et bah au dessus de cinq, la petit Jabra Solemate peine à se faire pleinement entendre. J’ai eu l’occasion de la tester dans plusieurs soirées, et cela devient compliqué lorsqu’il s’agit de surpasser la voix de quatre, cinq, six… étudiants échauffés. Là où la petite Bose Soundlink est parfaitement à l’aise (mais il faut aussi rappeler que son prix ne mettra peut être pas lui, votre budget à l’aise).

A vous donc de trancher. Le son est très bon mais peut être pas suffisamment fort pour toutes les situations. Cela dépend des besoins de chacun.

Oulah que se passe-t-il avec le bluetooth

Mais oui que s’est-il passé avec le bluetooth ? Jusque là l’enceinte est vraiment sympathique, elle est jolie, elle produit un son riche, mais là au moment d’aller me chercher un verre d’eau le son se coupe ? Oh mais oui, l’enceinte est restée sur mon bureau et mon portable est resté dans ma poche. C’est un peu décevant, mon bureau est à 4,5m de mon frigo (appartement étudiant), ce n’est pas terrible comme portée pour le bluetooth. D’autant plus qu’il n’y a pas de mur entre les deux pièces. Je suis donc condamné par une corde imaginaire en bluetooth pour continuer d’écouter ma musique. Lors d’une utilisation j’ai même eu un autre problème. Alors que je faisais l’éloge du son de cette petite Jabra Solemate, mon téléphone a manqué de batterie je l’ai donc branché à la prise la plus proche de l’enceinte ce qui a fait que le téléphone était posé sur le sol et l’enceinte sur une table basse. Et là la musique se met à être saccadé. Encore le bluetooth qui fait des siennes.

J’ai d’abord tenté de défendre l’enceinte en pensant que mon smartphone était responsable (Samsung Galaxy A5 2016), mais avec d’autres marques et modèles le problème est le même. Bilan : il faut garder l’enceinte à même « altitude » du smartphone et pas trop loin. C’est relativement limité. Quitte à être limité j’utilise donc le câble jack fourni, au moins je suis sûr que lui ne fera pas des siennes.

Je me demande s’il s’agit uniquement de mon modèle qui bug un peu puisque je n’ai pas pu trouver ce soucis dans d’autres avis sur internet. Au contraire, la plupart des gens se disent satisfaits par la portée du bluetooth. Quoiqu’il en soit, c’est un problème que l’on retrouve chez beaucoup de mini enceintes, mais à ce prix (plus de 80€) on est en droit d’exiger un minimum d’efficacité. Sauf si le constructeur a décidé de privilégier d’autres points, et il l’a fait.

Résistante aux chocs, au sable et à l’eau ?

En effet, l’argument principal de cette enceinte est cette résistance aux éléments. Et je pense qu’avoir voulu proposer qualité, résistance, design dans un prix qui reste comprimé, j’imagine que c’est plutôt compliqué. Puisqu’objectivement, une qualité sonore et un tel design sont habituellement dans une gamme supérieure concernant les enceintes portables. Et je ne parle pas du supplément « résistance aux chocs, à l’eau et au sable ».

J’ai pu donc tester cette promesse bien malgré moi lors de mes utilisations.

  • Les chocs

Entendons-nous bien, je n’ai pas fait de crash test comme on peut trouver sur youtube, et je n’ai pas tapé avec un marteau sur l’enceinte. Il faut bien comprendre les termes. Il s’agit de chocs et non de chutes d’un immeuble de cinq étages ou ce genre de choses.

L’enceinte est entourée d’une sorte de caoutchouc comme il a pu être remarqué lors de l’appréciation de son esthétisme, et cette promesse repose là dessus. Grâce à cela et au métal des haut-parleurs, une chute d’une table basse se passe très bien puisque le caoutchouc absorbe légèrement (la couche est très fine), l’enceinte ne glisse jamais grâce aux sortes de dents de caoutchouc situées dessous. Les rayures sont également inexistantes et la cogner contre un meuble ne donne pas de frayeurs.

  • Le sable

Considérant ma position géographique, je n’ai pas pu testé l’enceinte dans du sable. Mais je peux au moins m’avancer sur le fait que les trous où le sable pourrait s’inviter sont très peu nombreux (l’entrée jack, le chargeur, ainsi que la grille des haut-parleurs) et que ceux-ci semblent « impénétrables » de par leurs petites tailles.

  • L’eau

De même que pour les chocs, il faut aussi revenir sur les termes où dans la vidéo de présentation, Jabra en anglais utilise le mot « splash », nous parlons donc davantage d’éclaboussures que de véritables plongeons en mer profonde.

Et pour le coup, il est arrivé que la jabra se prenne diverses boissons et qu’elle en sorte toujours indemne. Je valide donc la caractéristique.


Le but ici est donc comme d’habitude de vous faire part de mon expérience sur des points importants des produits afin que vous vous fassiez un avis et que vous puissiez nuancer mes propos selon vos besoins et exigences. Pour moi cette enceinte est donc de très bonne qualité et apporte une utilisation sympa, même si des inconvénients existent (portée du bluetooth, puissance du volume…) mais il est possible également de se dire que généralement on ne s’éloigne pas tellement d’une mini enceinte portable. Si tel est votre souhait, il faudra peut être y réfléchir à deux fois et ne peut être même pas choisir une mini enceinte mais quelque chose de plus important. Pour les autres, la Jabra Solemate est notamment disponible à 35 euros chez MobileFun.