Plusieurs études montrent que l’utilisation grandissante des smartphones, des ordinateurs et des écrans en général affectent notre vision, notre sommeil, ou notre santé globalement. La principale cause, mise à part l’activité cérébrale intense, serait la lumière bleue produite par ces écrans. En effet, celle-ci fatiguerait les yeux et déréglerait l’horloge interne notamment. Certains constructeurs ont déjà testé des écrans filtrants d’eux-mêmes cette partie du spectre lumineux produit par les LED, mais le résultat ne fût pas au rendez-vous en ce qui concerne la qualité d’image et surtout la fidélité des couleurs.

Néanmoins, une autre solution est apparue depuis quelques temps sur le marché, il s’agit de lunettes dont le verre est traité pour filtrer cette lumière bleue. Des constructeurs comme l’Usine à lunettes proposent ce type de verres, et la description en est intéressante.

J’ai donc décidé de les tester pour vous. Pour ce test, je me suis donc procuré une paire de e-Brooklyn écaille de la marque Polette, ce constructeur propose toute une collection de paires filtrantes pour un prix raisonnable comparé aux autres créateurs, et qui peuvent aussi être adaptées à votre vue ! Enfin bref, après plus d’une semaine d’attente, je reçois ma paire de lunettes.

Avec mes e-brooklyn je reçois donc une petite housse, un chiffon et une petite sacoche plastique, le tout estampillé Polette pour protéger les lunettes. Une petite boîte rigide en plus aurait pu être cool, mais vu le prix on ne peut pas trop en demander à ce niveau-là. Je déploie alors les branches de mes lunettes, la finition semble propre et ça a l’air plutôt solide ! Je remarque tout de suite plusieurs reflets bleus sur les verres, ce qui me montre que normalement, le filtrage devrait bien fonctionner. En effet, si vous vous souvenez de vos cours de physique (et si moi aussi je m’en souviens bien 😉 ), ce qui n’est pas absorbé est réfléchi ou réfracté (ou à peu de choses près). C’est-à-dire que le bleu ne traverse pas les verres et ne touche pas vos yeux puisqu’il se reflète à l’extérieur.

Ayant prévu le jour de la livraison de bosser toute la journée sur mon ordinateur, je me hâte de les poser sur mon nez et de voir si je ressens une différence immédiate. Et bien oui, comme le constructeur l’annonce, et comme je l’imaginais, ce que vous voyez est un peu plus jaune, une bonne partie du bleu de votre vision étant évincée. Je les mets, et les retire successivement afin de voir si je constate des différences importantes dans l’appréciation des couleurs. Rien de bien méchant, tout ce qui tire sur le blanc semble être plus jaune/orange, un peu comme un Woody Allen, ou alors l’effet papier que l’on retrouve sur les liseuses électroniques.

Bon, puisqu’il n’y a rien de mieux que la pratique pour tester un produit, je commence ce que j’avais prévu de faire, soit une dissertation, donc lire et rédiger sur ordinateur. Après une journée de travail, quel est mon bilan ? Et bien malgré la fatigue, je n’ai pas les yeux rouges, ni de maux de tête, et aucune difficulté pour m’endormir. J’ai testé ces lunettes comme cela plusieurs fois, et à chaque fois j’étais plutôt surpris de ne plus avoir tous ces problèmes liés au travail sur ordinateur de longue durée.

Moi qui ne porte pas de lunettes habituellement, je m’y suis fait assez rapidement, et la teinte jaune semble se faire oublier. Un peu comme si le cerveau faisait une nouvelle égalisation des couleurs. Le choc se fait davantage durant la minute où vous retirez les verres et que vous avez l’impression de ne voir que du bleu. Mais comme avant, l’équilibre se refait tout seul.

Cette question des couleurs, je l’ai trouvé intéressante notamment pour tous ceux qui travaillent toute une journée sur ordinateur, non pas en tant que rédacteur, développeur… Mais en tant que graphiste ou photographe par exemple. Des gens qui ont donc besoin d’avoir un très bon rendu des couleurs. En effet, il ne s’agirait pas de retoucher une photo avec les lunettes, et constater en les retirant que le résultat n’a rien à voir avec ce que vous pensiez faire. Ou même, simplement est-ce que ces lunettes sont agréables à porter pour regarder un film par exemple ?

J’ai donc tout d’abord regardé un film entier avec les lunettes sur mon ordinateur (qui entre nous n’a déjà pas une super résolution). En ce qui me concerne je n’ai rien à dire, j’ai vu un film. Je n’étais pas dérangé par les lunettes ou quoi que ce soit d’autre. A ce niveau, c’est nickel.

Ensuite, je me suis mis à faire un peu de montage vidéo et de la retouche photo (à mon faible niveau, c’est-à-dire changement de luminosité, saturation, contraste etc…).  Et bien c’est là que cela se gâte. Même s’il est tout à fait possible de se formater à notre nouvelle vue légèrement plus jaune, et ainsi de retoucher en conséquence, lorsque vous allez vouloir ajouter un peu de teinte à votre image, vous allez peut-être forcer un peu trop, ou au contraire pas assez. C’est quelque peu dérangeant pour ceux qui veulent être précis ! Mais je le rappelle, ce n’est pas parce que vos lunettes filtrent le bleu, que vous verrez le vert du costume de la Saint Patrick de votre oncle, en jaune. De même, le bleu reste bleu.

En bref ? Qu’est-ce que j’en ai pensé ? Les lunettes étant pratiques, elles sont aussi modes aujourd’hui, et j’ai apprécié le design des e-polettes reçues, en plus de cela elles semblent résistantes. Sur le nez, elles sont plutôt agréables à porter, surtout pour quelqu’un qui ne porte que des lunettes durant l’été. La petite vision jaunie, bien que déroutante au début, se fait rapidement oubliée, et repose aisément les yeux face aux écrans. En effet, les journées de travail ne sont plus éprouvantes pour la vue. En ce qui concerne la qualité des couleurs, ces lunettes conviennent parfaitement sauf si vous avez réellement besoin de les travailler avec précision, pour ne pas vous mentir. Une utilisation courante est donc tout à fait possible si vous rédigez, si vous lisez, si vous surfez, si vous regardez des films sur votre ordinateur… La retouche photo ou le graphisme, se révèle un peu plus difficile en revanche, quoiqu’avec un peu d’habitude, il est possible de gérer le port des lunettes.

J’utilise tous les jours mes lunettes anti-lumière bleue depuis que je les ai, on sent vraiment la différence à l’utilisation, et quant à celles que je possède, j’imagine qu’elles sont rapidement rentabilisées.


Si vous aussi vous avez envie de tester les lunettes anti-lumière bleue, avec L’Usine à lunettes by Polette, on vous a dégoté un petit jeu concours afin de remporter une paire de votre choix parmi leur collection de e-polettes, et même parmi TOUTES leurs collections (donc à votre vue, pour le style, anti-lumière bleue, de soleil… C’est pas cool ça ?).

Pour participer c’est simple, il suffit de publier le lien de votre monture préférée en commentaire de cet article, et d’aller suivre et liker @lusinealunettes sur Twitter, Facebook et Instagram, ainsi que @lecarologeek sur Facebook et Twitter (plus vous nous suivez plus vous augmentez vos chances de gagner 🙂 ). Vous avez une semaine pour participer à partir du jour de publication de l’article !  Bonne chance ! 😀

Flattr this!